Un cerveau « simplifié » permet au robot iCub d’apprendre le langage



Le robot humanoïde iCub sur lequel l’équipe dirigée par Peter Ford Dominey de l’unité Inserm 846 (Institut pour les cellules souches et cerveau de Lyon) travaille depuis de nombreuses années est dorénavant capable de comprendre ce qu’on lui dit et d’anticiper la fin d’une phrase. Cette prouesse technologique a été rendue possible par la mise au point d’un « cerveau artificiel simplifié » qui reproduit certains types de connexions dites « récurrentes» observées dans le cerveau humain. Ce système de cerveau artificiel permet au robot d’apprendre, puis de comprendre des phrases nouvelles, avec une structure grammaticale nouvelle. Il peut faire le lien entre deux phrases et peut même prédire la fin de la phrase avant qu’elle ne survienne.
Ces travaux sont publiés dans la revue Plos One.

source